Salle 1

Aprés le VIème siècle, le villemurois se retrouvera confronté à de nouvelles occupations venues du nord, en particulier des Francs mérovingiens puis carolingiens, puis des peuples venus de la mer comme les Vikings-Normands opéreront des razzias en remontant fleuves et rivières (Garonne et Tarn). Des armes
en fer (haches de guerre, épées) seront retrouvées par les dragages du Tarn à Villemur et le long de son cours. Le passage des Normands se situe vers 830 à bord de leurs longues et solides barques de bois, non pontées mais recouvertes de peaux leur servant d'abri sommaire.

1600px-Wikingerschiff_Oslo

848 : Bordeaux, capitale d'Aquitaine, tombe entre les mains des Vikings. (Garonne)
849 : Les Vikings prennent Périgueux. (Dordogne)
850 : Auch, dernier bastion gascon, tombe aux mains des Vikings. (Gers)

Après la chevauchée du Prince Noir sur la Gascogne en 1355, ce fut la Guerre de 100 Ans. La flotte anglaise profita de celle-ci pour établir un commerce lucratif entre les négociants français et anglais. Le va-et-vient des marchandises ne s'arrêtait pas à Bordeaux , la route de l'eau devint fluviale et le haut pays en profita. La vallée du Tarn fut l'une de ces principaux fournisseur en vin. Ainsi nous retrouvons sur des écrits la quantité des vins (en tonneaux) expédiés à Bordeaux à cette époque: Gaillac 1.883, Lisle-sur-Tarn 346, Rabastens 3.128, Saint-Sulpice 230, Villemur 232.(1)
Il est ainsi démontré que les vins de la région, transportés par les gabares ont largement contribué à la réussite du grand commerce d'exportation et en retour, venaient d'Angleterre des poissons salés, des chevaux, des draps et du minerai.

C’est le Tarn qui, au Moyen-Âge, a permis aux vins récolté au environs de Gaillac et de Montauban de conquérir un marché lucratif. Les marchands anglais et tant d'autres prenaient alors livraison des précieuses barriques à Bordeaux, capitale de la Guyenne anglaise. La Guerre de Cent Ans terminée, ce profitable négoce ne cessa pas pour autant et les Bordelais luttèrent avec ardeur pour s'en réserver l'essentiel des bénéfices.

 

 

Gisant d'Edouard III d’Angleterre - (abbaye de Westminster)

Gisant d'Edouard III d’Angleterre - (abbaye de Westminster)

 

Bataille de L'Écluse à Sluys (miniature tirée des Chroniques de Jean Froissart).

Bataille de L'Écluse à Sluys (miniature tirée des Chroniques de Jean Froissart).

Le Tarn, rivière torrentueuse à la source, commence à être navigable à Gaillac.
Depuis le Moyen-Âge, les barques descendaient de Gaillac et de Montauban vers Bordeaux, transportant vin, farine, anis vert, peausseries, toiles, prunes, etc...

Amédée Sevène cite aussi la région Villemurienne comme ayant été de bonne heure un pays de production de vin.

La communauté de Villemur fait partie, ainsi que Toulouse,Montauban, Moissac, Gaillac, Rabastens et Lisle d'Albi dans un traité conclu le 14 décembre 1284 avec Jean de Greilli, sénéchal de roi d'Angleterre en Aquitaine, traité par lequel un droit à payer par tonneau de vin transporté par la Garonne jusqu'à Bordeaux fut fixé à cinq sols quatre deniers tournois.